Aides humaines à domicile jour et nuit: quel habiter lorsque le quotidien est partagé par nécessité ?

Cadre bâti et architecture, Vie quotidienne / Organisation quotidienne
13 juin 2017

LES CHANTIERS LEROY MERLIN SOURCE
Cette étude sociologique a été menée par Ève Gardien, maître de conférences en sociologie, ESO (UMR 6590) à l’université de Rennes 2 et correspondante Leroy Merlin Source et a été présentée lors des 3èmes Assises de l’habitat Leroy Merlin, Incontournables habitants – Les nouveaux enjeux du chez-soi.

« Le cadre réglementaire de la loi du 11 février 2005 a rendu possible le financement d’une compensation du handicap en termes d’heures d’aide humaine, autrement-dit en termes d’heures d’intervenants à domicile effectuant les actes essentiels de la vie quotidienne. Cette compensation peut atteindre une couverture journalière de 24h, et même davantage si besoin. Aussi, vivre à domicile, pour des personnes ayant des incapacités mettant en péril leur survie biologique, est devenu aujourd’hui une option qui n’impose plus de prise de risques majeurs. C’est un choix possible.

Cependant ces nouvelles modalités de compensation du handicap ne sont pas sans incidences sur la vie quotidienne et sur sa qualité. Vivre avec des professionnels 24h/24 est un choix mais aussi un challenge. De nombreuses dimensions de la vie quotidienne en sont largement modifiées. Comment font les personnes handicapées face à toutes ces implications de la présence 24h/24 de professionnels ? Par exemple : pour préserver leur vie privée ? Pour rester maître de leur domicile ? Pour favoriser des conditions de travail des professionnels respectueuses et adéquates ? Pour rester autonome et sujet de leur vie ? Pour préserver leur famille ? Cette note de recherche montre comment ces enjeux se traduisent dans les adaptations et les aménagements du domicile en trois chapitres qui traitent :

– des aménagements effectués au regard des aides humaines,
– de l’articulation entre aides humaines et aides techniques,
– des enjeux de la maîtrise de sa vie à domicile.

L’éclairage de ces points intéresse une diversité de publics : professionnels de l’aide à la personne ou de l’intervention à domicile, personnes handicapées, personnes âgées, coordinateurs et cadres de services à la personne ou de services à domicile (SAD, SAP ou SPASAD), politiques, concepteurs des logements et de bâtiments, architectes d’intérieurs, designers, formateurs, etc. »

Télécharger la note de recherche (PDF)

+ d’informations sur leroymerlinsource.fr

cc.large.png by.large.png nc.large nd.large sa.large

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons.
Attribution / Pas d’utilisation commerciale / Pas de modification / Partage dans les mêmes conditions