24 janvier 2017

Voici un résumé de l’expérience inspirante du SSIAD autogéré en Hollande, cité dans l’ouvrage Reinventing Organization aux éditions Diateino.

« Un SSIAD classique fini par laisser ses salariés insatisfaits de leur travail, car ils n’y trouvent plus le sens du métier qu’ils sont censés exercer, du fait du timing et des critères de rentabilité imposés.
Quelques salariés décident de s’en aller et de créer leur propre entreprise autogérée (société Burrtzorg fondée par Jos de Block).
Ils prennent le temps de la relation et l’écoute et avec les personnes accompagnées, mais aussi leurs besoins dans leur environnement social.
Les relations sociales tissées créent du bien-être, et la qualité de vie des bénéficiaires va en s’améliorant. Les demandes se multiplient et affluent.

L’entreprise, fonctionne sans hiérarchie traditionnelle, et s’organise en sous-groupe de 10 salariés travaillant en intelligence collective.
Dès qu’un groupe de 10 salariés est constitué, un autre groupe se constitue.

Un système d’essaimage se met ainsi en place sur cette base avec les résultats suivants :

– 10 salariés en 2006,
– plus de 7500 personnes engagées fin de 2015
– plus de 70% de part de marché du soin à domicile.
– Jusqu’à 250 recrutements certains mois,
– des gains de plusieurs centaines de millions d’euros/an à l’état Hollandais. »

Merci à Muriel RADIX de l’association Ensemble et Différents pour ce partage d’information et d’inspiration !

 

cc.large.png by.large.png nc.large nd.large sa.large

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons.
Attribution / Pas d’utilisation commerciale / Pas de modification / Partage dans les mêmes conditions